S.P.A.D.S.

SPecial Assaults and Defensive Squadron
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bataille de Shiloh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gargamel Spirit's
Fantôme de la Spads
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: Bataille de Shiloh   Sam 27 Aoû - 13:07


_________________
1er sergent chef Gargamel
exCmdt SPADS
Willow crow, Cross Point


Dernière édition par le Mar 30 Aoû - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro
fournisseurs de smyley de la SPADS
avatar

Nombre de messages : 109
Localisation : Prenant une seringue ou un fusil
Date d'inscription : 27/08/2005

MessageSujet: Re: Bataille de Shiloh   Mar 30 Aoû - 20:23

La bataille de Shiloh - 6 et 7 avril 1862




L'importance du théâtre occidental


Au printemps 1862, la guerre de Sécession s'était déclenchée depuis près d'un an.
A l'Est, suite à l'échec de la grande offensive d'été de l'Union le long des rives du Bull Run , la situation était au point mort. A l'Ouest, par contre, la situation des Confédérés allait en se dégradant.
Depuis la défaite de Mill Springs (Kentucky) le 19 janvier, la ligne de défense de plus de 600 kilomètres, sur laquelle veillait le très compétent général sudiste Albert Sydney Johnston, et qui traversait tout le Kentucky depuis Columbus, sur le Mississippi, jusqu'au défilé de Cumberland Gap, à la frontière du Tennessee, semblait sur le point de s'effondrer.
Par ailleurs, l'Union prit le contrôle de la navigation sur le Tennessee et le Cumberland après la capture des fortifications de Fort Henry et Fort Donelson par un général de brigade qui commençait à se faire un nom, Ulysses Simpson Grant.
Devant une pression accrue, Johnston fut contraint de se replier vers le très important noeud routier de Corinth (Mississippi). Dans cette ville, la voie ferrée Nord - Sud joignant l'Ohio à Mobile (Alabama) croisait l'unique, et donc vitale, voie ferrée Est - Ouest de la Confédération reliant Charleston à Memphis.
En mars 1862, désireux de reprendre l'initiative, Johnston décida d'attaquer l'armée du Tennessee de Grant avant que celle-ci ne soit renforcée par celle de l'Ohio du général Don Carlos Buell. Alors que Johnston disposait de 45.000 hommes, l'armée de Grant ne comptait que 33.000 hommes, pour la majeure partie des recrues sans entraînement, qui campaient sur la rive Ouest du Tennessee, à 35 kilomètres au nord de Corinth, aux abords du débarcadère de Pittsburg Landing.
Les campements de l'Union étaient plantés au milieu d'une quinzaine de kilomètres carrés de pinèdes et de champs. Personne ne s'inquiéta d'effectuer des reconnaissances et aucune sentinelle ne fut placée au-delà de la périphérie du camp.
Le 3 avril, 40.000 Confédérés quittèrent Corinth pour se lancer à l'assaut des positions de Grant; ce fut l'une des rares occasions où les Sudistes bénéficièrent d'une supériorité numérique. L'attaque prévue pour le 5 avril à 3h00 du matin dut être reportée en raison des mauvaises conditions climatiques et du fait de problèmes dans la transmission des ordres. Dans son plan initial, Johnston avait prévu de faire attaquer ses forces sur trois colonnes, mais son adjoint, Beauregard, décida d'attaquer sur trois lignes... Lorsque Johnston fut avisé du fait, il était trop tard pour changer les dispositions.



L'assaut Sudiste






La bataille de Shiloh, ainsi nommée du nom d'une petite église autour de laquelle se dressait l'un des camp nordiste, débuta le 6 avril à 5h14. Les Sudistes fondirent sur les camps de l'Union où la plupart des soldats étaient encore endormis. Beaucoup de soldats furent surpris dans leur tente et faits prisonniers. Une partie des soldats de l'Union tentèrent de résister sur place tandis que des milliers d'autres prirent la fuite. Pour leur part les Sudistes ne purent maintenir la pression car une partie d'entre eux, affamés, repartirent vers l'arrière pour piller les campements abandonnés de l'Union alors que leurs camarades poursuivaient l'attaque...
L'heure fut difficile pour les Nordistes et une division de l'Union dut reculer d'un kilomètre jusqu'à un chemin creux passant entre une prairie et un bois. A cet endroit, Johnston, désireux d'acculer les troupes de Grant entre le Snake Creek et l'Owl Creek, lança au total dix-neuf assauts contre les Nordistes, subissant d'énormes pertes. Dans ce secteur, surnommé depuis lors "Hornet's Nest" (le guêpier), les combats firent rage durant huit heures. Johnston fut atteint d'une balle à la jambe; ayant envoyé son chirurgien soigner des blessés nordistes, il décéda d'une hémorragie à 14h30 et le commandement des forces sudistes revint à Beauregard.
Ses lignes mises à mal, Grant demanda à Buell, qui approchait, d'accélérer sa marche. Après le recul de ses ailes droite et gauche, Grant concentra l'essentiel de ses moyens au centre. Toutefois, après huit heures de combat à Hornet's nest, l'avantage numérique des Sudistes finit par payer; les troupes de l'Union refluèrent et plus de 2.200 hommes furent encerclés et capturés. Les Confédérés perdirent du temps à transférer leurs prisonniers vers l'arrière. Lorsqu'ils furent en mesure de reprendre l'assaut, Grant avait formé de nouvelles lignes entre Pittsburg Landing et le Snake Creek. les Sudistes étaient à court de munitions et, vers 18 heures, la fusillade perdit son intensité sur l'ensemble du front. Grant bénéficiait maintenant de l'appui de deux canonnières, le Lexington et le Tyler, et l'avant-garde de Buell arriva au contact des forces de Grant.
Les Sudistes renoncèrent à un assaut nocturne qui aurait peut être pu leur assurer la victoire. Grant accueillit avec soulagement l'arrivée des troupes de Buell car il disposait dorénavant de 18.000 hommes frais qui pourraient reprendre le combat le lendemain.
La nuit fut pénible pour les Sudistes, pilonnés toutes les dix minutes par les obus des canonnières nordistes. A l'aube du 7 avril, les Sudistes furent assaillis par des troupes fraîches de l'Union. Beauregard estima que la bataille n'était plus équilibrée et ordonna, à 14h30, la retraite.



l'église de "Shiloh's church" qui donna son nom à la bataille





Hornet's Nest, lieu des combats les plus acharnés de la bataillle de Shiloh





Pittsburg Landing, lieu de débarquement des renforts nordistes




Une bataille capitale



La bataille de Shiloh fut l'une des plus sanglantes de la guerre de Sécession. Grant, qui disposait de 51.000 hommes en tenant compte des 18.000 hommes de renfort de Buell, en perdit 13.047 tués, blessés, prisonniers ou disparus. Sur les 40.000 Confédérés engagés, 1.723 furent tués, 8.012 blessés et 959 furent faits prisonniers ou portés disparus, soit un total de 10.694.
Pour les Sudistes, la défaite de Shiloh signifia l'anéantissement de leur espoir de récupérer le Tennessee. Cette bataille marque le début de la conquête inexorable de la vallée du Mississippi par l'Union. Tandis que les forces nordistes pousuivaient leur descente du grand fleuve, une force navale s'empara, sans guère de résistance, de la Nouvelle Orléans et les troupes du Nord remontèrent le cours du fleuve. Les deux forces se joignirent à Memphis dont la chute, en juillet 1863 au lendemain de la défaite de Gettysburg, assura la coupure en deux de la Confédération et, à terme, sa défaite finale. Même si les batailles du théâtre oriental furent les plus médiatisées, ce fut à l'Ouest que se forgea la victoire finale de l'Union.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shiro06.skyblog.com
 
Bataille de Shiloh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lew Wallace
» [Rapport de bataille-1500pts] U'zhul vs Gotrek
» Nouveaut tapis de bataille Citadel
» Petit rapport de bataille entre amis Mordor VS Numenor (SDA)
» CEREMONIE GENERAL BATAILLE, COL DU BONHOMME, les photos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.P.A.D.S. :: Le coin familial :: Le coin des historiens-
Sauter vers: